ZABO CHABILAND
Photo: Juan C Roa



Zabo Chabiland est une artiste visuelle et sonore française née en 1968.
Après avoir vécu et travaillé à New York (1986-2003), Paris (2003-2005), Berlin (2005-2021), elle a établi sa nouvelle base en Anjou en 2021.
Elle a étudié la photographie à l’International Center of Photography de New York dans le cursus “full time general studies” dirigé par le photographe Robert Blake et l’artiste plasticien Sam Samore (promotion 1988).
Fille d’inventeur, Zabo a appris très tôt à créer des passerelles entre les différents médiums. Elle a commencé par confronter la photographie à la peinture, puis à la sérigraphie et à la radiographie. De 1988 à 1992, en référence à Malevitch, elle réalise une série de 22 portraits noir sur noir, tirés en argentique sur de la toile de Lin, sollicitant la lecture progressive et la vision scotopique du regardeur. La série a été présentée dans différents lieux dont la Photographer’s Gallery de Londres. Ses expériences sur la fusion entre la photographie et la sérigraphie la conduisent en 1997 vers la radiographie positive, elle transforme dès lors son laboratoire photo en laboratoire radiographique.
La première installation “corps en suspens” a été présentée par la galerie Esther Woerdehoff à Paris Photo la même année.
Ces longues périodes d’expérimentation l’ont amenée à pratiquer en parallèle, de manière plus spontanée, la musique, la vidéo et la performance. En 1998, elle forme avec l’artiste Kevin Morrison le collectif Wasteband, fusionnant musique expérimentale, vidéo, performance, manifeste et collaborations. À partir de 2008, elle commence à Berlin de nouveaux projets de vidéos et de performances sonores suivant différents protocoles. La pièce sonore “Elbow in C” continue d’évoluer après avoir été présentée dans de nombreux festivals tel que le "Mad" à La maison rouge à Paris ou au festival Fluxus Blago Bung à la Fondation Emily Harvey à New-York. Pour la pièce “Piano Stripe” jouée à 36 mains, Zabo a créé un ensemble de 18 performers, musiciens, professionnels ou sans pratique musicale. Cette piece à été présentée entre autres aux Beaux Arts de Paris lors de la 68eme édition de Jeune création. Zabo a notamment collaboré avec le chanteur Jason Honea, le performer Nicolas Puyjalon, la performeuse Pauline Payen, la soprano Donna Lee et depuis son retour en France avec le percussionniste Frank Quintard et le danseur Yves Musard.
Son premier vinyle “Watewah-Sleeping Odyssey” est sorti en 2020 sur le label “Grautag records”, (Nicolas Moulin).
     


 

Screen Shot 2022-07-03 at 04.08.11.png